PhysicoChimie des Processus de Combustion et de l'Atmosphère

Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Equipes de recherche > E3 : Cinétique Chimique, Combustion, Réactivité : sûreté nucléaire > Axe 2 : Caractérisation des Produits de Fission et problématique incendie

Caractérisation des Produits de Fission et problématique incendie

Présentation générale

Les objectifs de cet axe de recherche se positionnement dans une situation de type accidentelle et visent à améliorer l’évaluation des impacts liés d’une part au rejet de produits radio-contaminants et d’autre part à une situation de type incendie.
L’iode est l’un des Produits de Fission (PFs) les plus étudiés du fait des conséquences radiologiques graves à court terme en cas d’inhalation ou d’ingestion. La quantité et la spéciation de l’iode relâchée dans l’environnement constituent donc une priorité en termes de recherche en lien avec des conditions dites d’accident grave. Ces problématiques sont abordées en s’appuyant sur plusieurs approches complémentaires, l’expérience, la modélisation et la simulation.
Les incendies représentent également un risque majeur dans divers types de configuration, feux de forêt, de tunnels ou encore dans les installations industrielles et notamment nucléaires. Dans ces situations, la vitesse de propagation de l’incendie ainsi que l’agression thermique de l’environnement sont directement liées aux propriétés radiatives de la flamme, elles-mêmes dépendantes de la quantité de suies produites lors de la combustion. Or les mécanismes de production des suies sont encore mal connus notamment dans le cas des combustibles lourds. Par ailleurs, les situations d’incendie présentent localement des conditions de combustion où combustible et comburant se mélangent dans des proportions variables, principalement sous l’effet de la turbulence. Afin d’améliorer la prédiction de la quantité de suies par les codes de calcul d’incendie, il est nécessaire de disposer d’un mécanisme chimique détaillé prenant en compte la formation Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP), espèces précurseurs de suies, ceci dans différentes conditions de richesse du mélange réactif combustible/comburant.