PhysicoChimie des Processus de Combustion et de l'Atmosphère

Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Equipes de recherche > E1 : Physicochimie de la Combustion > Suies et aeronautique

Suies et aéronautique

Présentation générale

Le projet MERMOSE s’inscrit dans le cadre du Réseau Thématique Aéronautique et Environnement (RTAE) du CORAC (Conseil Stratégique pour la Recherche Aéronautique Civile Française) qui supporte des recherches portant sur les traînées de condensation et les cirrus induits générés par le trafic aérien en altitude. Les traînées de condensation, formées par le passage des avions lorsque l'atmosphère est suffisamment froide et humide, persistent lorsque l'air est sursaturé en humidité et peuvent évoluer en voiles persistants prenant la forme de cirrus. Des cirrus peuvent également se former sous l'effet des émissions d'aérosols (les suies en particulier) qui servent de noyaux de condensation en cristaux de glace. Ces modifications de la couverture nuageuse sont une contribution possible de l'aviation au forçage climatique. Les processus de formation de ces phénomènes nuageux restent mal connus ainsi que l'ampleur de leur impact sur le climat.

Le projet Mermose impliquant le PC2A s’intitule « étude de l'impact des propriétés physico-chimiques des suies sur les mécanismes de formation de glace ». Nous collaborons avec le CORIA, le PhLAM et le CINAM. Ce projet a pour objectif de comprendre l’impact de la nature des suies (en particulier les suies aéronautiques) sur leur propension à former des noyaux de condensation et noyaux glaciogènes. Les objectifs principaux de ce projet sont donc (1) la caractérisation des propriétés physico-chimiques des suies issues des moteurs d’avion (partie industrielle du projet avec ONERA et SNECMA), (2) l’étude de leur réactivité vis-à-vis de l’eau, notamment les mécanismes et les conditions de formation et de croissance de gouttelettes d’eau et des cristaux de glace, et enfin (3) la caractérisation des propriétés optiques essentielles pour estimer leur contribution au bilan radiatif de l’atmosphère.

Ce projet implique une collaboration étroite avec l’équipe E2 (Chimie hétérogène atmosphérique) du PC2A (Pr Denis Petitprez) et constitue l’une des actions importantes du WP5 du Labex CaPPA